8
Déc 2017

L’Olive : est-ce un fruit, un légume, ou bien encore une baie ?

Posté à 10:53 | Par : Alex

L’olive possède un noyau et provient de la fécondation d’une fleur : en ce sens, on peut admettre que d’un point de vue botanique, il s’agit bien d’un fruit. En effet, botaniquement parlant, le fruit est toujours le produit d’une fleur. Il est la partie comestible des plantes ayant pour objectif de protéger les graines, noyaux ou pépins.

Olive fruit ou légume

En revanche, en cuisine, on définit comme étant des légumes toutes les parties comestibles d’une plante que l’on consomme. A ce titre, l’olive est parfois considérée comme un légume par nos chefs cuisiniers.

Notons également qu’elle reçoit le titre de condiment lorsqu’elle est mangée en tant qu’olive de table, à l’apéro par exemple. D’ailleurs, en grande surface, c’est bien dans le rayon des condiments qu’on la retrouve.

Pourquoi existe-t-il des olives vertes et noires ?

On pourrait penser qu’une olive verte et une olive noire sont des variétés d’olives différentes. Il n’en est rien puisqu’il s’agit bien là d’une seule variété d’olive produite par le même arbre fruitier : l’olivier.
Ce qui explique que nous trouvions des olives de différentes couleurs est principalement dû à une période de ramassage différente. Les olives vertes sont ramassées entre septembre et novembre alors que les olives noires sont, quant à elles, ramassées de décembre à janvier. Il s’agit simplement d’un mûrissement différent.

Quoi qu’il en soit, que vous la consommiez en fruit ou légume, en condiment ou pour son huile, l’olive possède des bienfaits naturels incontestables que nous ne manquerons pas de publier dans un prochain article.

Des olives dans vos paniers de fruits Alex & Alex ?

Pour vos paniers de fruits au bureau, nous privilégions des fruits bruts, de calibre plus gros, et faciles à manger au bureau (pommes, bananes, clémentines, nectarines…etc). Si l’olive est bel et bien un fruit, elle ne se consomme qu’après transformation (ces traitements permettent généralement de diminuer l’amertume), et vous ne la retrouvez donc pas dans vos paniers de fruits à livrer au bureau.

19
Nov 2017

La Poire Cactus : comment se mange-t-elle ?

Posté à 2:51 | Par : Alex

La peau de la Poire Cactus est pourvue de minuscules épines que l’on appelle glochides (de petits aiguillons aussi fins que des poils), très agressifs et très difficiles à enlever. Ces glochides rendent la Poire Cactus assez compliquée à consommer. Dans le cadre de notre activité professionnelle de fruits au bureau (eaux fruitées, fruits à jus…etc.), nous préparons de grande quantité de fruits et avons élaboré des techniques assez efficaces pour contourner cette difficulté.

Poire cactus : comment manger ce fruit délicieux ?

Voici une technique professionnelle que nous utilisons régulièrement pour découper et préparer les Poires Cactus :

1/ Coupez les deux extrémités du fruit

2/ Coupez le fruit en deux dans le sens de la longueur

3/ Séparez la peau et l’intérieur du fruit (soit à l’aide d’un couteau, soit à l’aide d’une cuillère)

poire cactus comment manger

Comment savoir si la Poire Cactus est mûre ?

Le toucher est la meilleure façon de savoir si la Poire Cactus est mûre : la souplesse de sa peau indique si le fruit est à maturité. La couleur du fruit peut aussi vous aider, mais cela va beaucoup dépendre de la variété ; il en existe en effet de toute sorte : rouge, blanche, jaune, orangée ou même encore verte.

On peut consommer la Poire Cactus fraîchement cueillie, ou bien en faire des jus, des confitures, ou encore de l’huile. Il vous faudra quoi qu’il en soit faire très attention avec les nombreuses épines situées sur la peau du fruit.

Dans les pays producteurs de Poires Cactus tel que le Mexique par exemple, il est courant de la faire peler par le vendeur au moment de l’achat. Si vous devez la peler vous-même, prenez des gants par précaution.

Une fois la peau retirée, la Poire Cactus peut être mixée en jus, en smoothies ou bien encore passée à la centrifugeuse : cela donnera une très jolie coloration à vos boissons fruitées préférées. Mélangée à du sucre (à confiture) et chauffée dans un chaudron en cuivre, la poire Cactus donne une confiture très appréciée. Enfin, l’huile de Poire Cactus s’obtient quant à elle par pression des graines contenues dans le fruit. Elles sont présentes en très grand nombre puisque chaque fruit en contient plus de 300 !

Vous pouvez poursuivre la lecture un article connexe : poire-cactus : bienfaits.


Article rédigé par Camille Dentas, MSc in Life Science.


Retrouvez bien d’autres fruits, sur la page dédiée à notre activité professionnelle : le service de fruits au bureau. Ce service est disponible pour les entreprises, à Montréal, mais aussi à Paris.

Call to action 2

12
Nov 2017

La Pomme Grise : les bienfaits d’un fruit fièrement québécois !

Posté à 1:00 | Par : Alex

Nous avions précédemment rédigé un article sur la Pomme Grise. Dans ce nouvel article, intéressons-nous plus spécifiquement aux bienfaits de cette pomme rustique de nos régions.

La Pomme Grise : bienfaits


La pomme Grise, aussi appelée Reinette du Canada, est une variété rustique, à la peau de couleur cannelle, issue d’un pommier domestique importé d’Angleterre au début du 19ème siècle. Elle est source de vitamine E (0.59mg soit 4.92% de la VNR), de Sélénium (1.88mg soit 3.81% de la VNR) et de vitamine C (6.45mg, soit 8.02% de la VNR).

Pomme grise bienfaits

VNR = Valeur Nutritionnelle de Référence (pour 100g de fruit)

Rappelons que la Vitamine E joue notamment le rôle d’antioxydant dans notre organisme. Les antioxydants protègent nos cellules en neutralisant les radicaux libres. La vitamine E, en piégeant les radicaux libres, joue un rôle majeur pour lutter contre le stress oxydatif et le vieillissement cellulaire.

Le Sélénium intervient lui aussi dans la défense contre les radicaux libres. Par sa présence dans plusieurs enzymes dont la glutathion peroxydase, il participe à la régénération de la vitamine C et d’autres antioxydants.

En un sens, il n’est donc pas totalement infondé d’affirmer que « une pomme par jour éloigne le médecin », comme le prétend le vieux dicton…

La Pomme Grise du Canada dans vos paniers de fruits


Dans le cadre de notre activité professionnelle, nous utilisons régulièrement la Pomme Grise, une pomme locale, qui est récoltée à la mi-octobre et qui se conserve très bien. Nos clients l’apprécient dans leurs paniers de fruits au bureau pour ses notes acidulées et parfumées. C’est une pomme compacte et croquante, de forme parfois irrégulière.


6
Nov 2017

L’Eau fruitée : définition et bienfaits

Posté à 11:12 | Par : Alex
28246187 - healthy spa water with fruit on a background

Qu’est-ce que l’Eau Fruitée ? Définition courante

L’eau fruitée est une eau dans laquelle on introduit des fruits découpés, des légumes ou des aromates, et que l’on laisse ensuite infuser pendant au moins trente minutes. On utilise généralement un contenant de type « Mason Jar » (un grand bocal en verre avec couvercle) pour laisser infuser.

Les appellations « Detox Water » ou « Eau Vitaminée » renvoient à ce même concept, mais s’apparentent plus à des concepts marketing qu’à une réalité concrète. En effet, les vitamines contenues dans les fruits sont très peu solubles dans l’eau, et se dégradent très vite à la lumière et à l’air. Vous retrouverez donc très peu de vitamines dans une eau fruitée. Par ailleurs, tous les fruits n’ont pas de vertus detox, car ils ne sont pas tous riches en anti-oxidants : ainsi, une eau fruitée Bananes-Fraise, si elle reste délicieuse, ne peut raisonnablement pas être qualifiée de Water Detox.

Je privilégierai donc toujours les appellations « Eau fruitée » ou « Fruit Water », que je juge plus proche de la réalité.

Les bienfaits de l’eau fruitée

Comme nous venons de le voir, oubliez les effets « detox » ou « vitamines » de l’eau fruitée. L’eau fruitée permet simplement de s’hydrater tout en consommant une boisson saine et délicieuse. Et c’est déjà pas mal !

Peu calorique, l’eau fruitée constitue une alternative santé aux boissons vendues dans le commerce. Sa faible teneur en sucre vous permet en effet d’en consommer tout au long de la journée.

L’eau fruitée est par ailleurs peu coûteuse, et très facile à réaliser. Elle est une excellente source d’hydratation pour toute la famille.

Si vous recherchez un effet « detox », privilégiez le thé vert, riche en anti-oxidants.

Si vous recherchez à consommer des vitamines, privilégiez les fruits bruts, ou les fruits en jus fraichement pressés.

Pour aller plus loin sur le thème des bienfaits de l’hydratation, vous pouvez aussi lire notre dossier complet sur ce sujet, rédigé par Bertrand Metaut (préparateur physique et athlète de haut niveau) : l’hydratation et le sport.

L’eau fruitée : quelques astuces

– Privilégiez des fruits, légumes, ou aromates de saison
– Privilégiez le bio
– Lavez les fruits, légumes ou aromates au vinaigre blanc, à l’aide d’une brosse, puis rincer abondamment à l’eau
– Vous pouvez laisser la peau pour certains fruits, tels que le citron, l’orange, la clémentine…etc., dans la mesure où ils sont bio
– Privilégiez l’eau de source à l’eau du robinet
– Laissez votre eau fruitée macérer ou infuser entre 30 minutes et 24 heures au réfrigérateur
– Et c’est prêt !

Fort de son expertise dans la sélection, et le mûrissement des fruits, Alex & Alex propose désormais à tous ses clients une gamme d’eaux fruitées en complément du service de livraison de paniers de fruits aux compagnies. Une nouvelle façon de consommer le fruit !

Bonne dégustation.

23
Oct 2017

Le Kaki : comment manger ce fruit délicieux ?

Posté à 1:42 | Par : Alex

Pour être consommé, le kaki doit être bien mûr. Si ce n’est pas le cas, son âpreté est telle qu’il est quasiment immangeable.

Comment manger le kaki ?

Si votre kaki est encore assez ferme, croquez directement dans la chair en mangeant en même temps la peau. Vous pouvez également le découper en quartiers, comme une pomme, après avoir pris soin de le nettoyer délicatement sous l’eau claire. Si celui-ci est bien mûr, coupez-le en deux, et dégustez-le à la petite cuillère, comme un kiwi.

Kaki comment le manger

En cuisine, cru, cuit, en salade ou en tartare, ce fruit peut aussi agrémenter bon nombre de vos recettes, de l’entrée au dessert.

Comment choisir un bon kaki ?

Il existe deux variétés de kaki, aux caractéristiques propres, et ces deux variétés ne se choisissent pas tout à fait de la même façon.

La première variété, le kaki astringent est reconnaissable grâce à sa forme de gland, il est généralement long et pointu. Choisissez-le très mou, la présence de légères rides ou de petites tâches brunâtres sont une source sûre de la maturité du fruit.

La seconde variété, le kaki non astringent (dit kaki sucré) ressemble, quant à lui, plus à une tomate. Il est plus tassé avec une base plus plate que son cousin. Choisissez-le avec une belle couleur orangée ou vive. Laissez-le mûrir s’il a mauvaise mine. Sa couleur verte ou verdâtre vous alertera. Plus il est ramolli plus il sera sucré.

Vous pouvez poursuivre la lecture avec d’autres articles sur le même sujet, des méthodes astucieuses pour consommer facilement tout type de fruits :

Poire Cactus : comment manger ce fruit délicieux

Article rédigé par Camille Dentas, nutritionniste, MSc. in Life Science


17
Oct 2017

Consommer de saison, c’est facile grâce à notre calendrier des fruits et légumes de saison !

Posté à 13:38 | Par : Alex

Voici notre tout nouveau calendrier des fruits et légumes de saison ! Avec en plus les calories par portions de 100g. Il s’agit de l’étude la plus exhaustive réalisée sur ce sujet, avec plus de 200 variétés de fruits et légumes référencées en France et au Canada, et nous la mettons à votre disposition.

N’hésitez pas à le partager ! Vous pouvez cliquer dessus si vous souhaitez l’afficher en très très haute résolution, ou ci-contre pour une version zoomable PDF.

calendrier-compresse3

Chez Alex & Alex, nous faisons tout notre possible pour vous sélectionner chaque semaine les fruits les plus sains et les plus naturels possibles. Cela passe bien entendu par une sélection rigoureuse des fruits de saison.

Comme la plupart des fruits et légumes sont maintenant disponibles pratiquement toute l’année, on ne se rend pas toujours compte de l’importance de respecter le cycle des saisons pour choisir ces fruits et légumes.

 

Alors voici 7 bonnes raisons qui devraient vous convaincre de consommer de saison !

 

1/ Parce que les fruits et légumes de saison répondent parfaitement à nos besoins nutritionnels du moment.

On le constate tous les jours : la nature est bien faite. Les aliments d’hiver (mandarine, orange, kaki, pamplemousse, citron, carotte…) sont riches en vitamine C, en magnésium et en béta-carotène : idéal pour renforcer le système immunitaire, lutter contre la fatigue, les infections ORL, et nous remonter le moral en attendant le printemps !

Les aliments d’été quant à eux sont parfaits pour assurer une parfaite hydratation de l’organisme : les fruits et les légumes d’été comme le melon, la pastèque, la tomate…etc. sont gorgés d’eau et donc très désaltérants. Encore mieux : les poivrons, les abricots et les pêches (ultra-concentrés en caroténoïdes) préparent la peau au bronzage, quand les courgettes (riches en lutéine et en zéaxanthine) protègent les yeux, agressés par les rayons UV.

Difficile de faire mieux… Mais pour ceux qui douteraient encore, 6 bonnes raisons suivent encore.

 

2/ Parce qu’ils sont une bombe de vitamines !

Les fruits et légumes, lorsqu’ils sont de saison sont contiennent jusqu’à 40 fois plus de vitamines et minéraux que lorsqu’ils ne le sont pas… Ces vitamines et minéraux, même s’ils ne sont pas utilisés comme source d’énergie, sont indispensables pour le bon déroulement de réactions biochimiques qui se produisent dans le corps. La plupart des vitamines et minéraux dont le corps a besoin sont naturellement présents dans les fruits et légumes.

Ainsi, quelles que soient vos préférence en termes de choix pour vos fruits et légumes de saison, ceux-ci présentent un grand intérêt nutritionnel.

 

3/ Parce que les fruits et légumes de saison ont beaucoup plus de goût.

Un fruit local et de saison, cueilli à maturité, peu de temps avant que vous ne le consommiez, a des qualités gustatives et organoleptiques bien plus importantes qu’un fruit qui aurait mûri dans le frigo d’un bateau – lequel doit en plus souvent être traité avec des produits facilitant sa conservation, voire être emballé dans une coque plastique afin de le protéger durant le transport.

Ils sont par ailleurs riches de toutes leurs vitamines et minéraux. Et cela se ressent bien entendu au goût, mais également dans la tenue du fruit.

 

4/ Parce que les fruits et légumes de saison sont moins traités chimiquement.

Hors saison, les fruits et les légumes proviennent de pays lointains où les traitements phytosanitaires ne répondent pas à la même réglementation santé qu’au Canada. Résultat : ils sont généralement gorgés pesticides, et leur teneur en vitamines et sels minéraux est beaucoup plus faible qu’en pleine saison. Sur un plan santé, ces fruits hors saison n’ont donc pas vraiment d’intérêt.

 

5/ Parce que les fruits et légumes de saisons sont moins chers.

Produits et consommés localement, les fruits et légumes de saison sont moins chers à produire, moins chers à conserver (pas besoin de les stocker dans des chambres froides immenses), et surtout moins chers à transporter. Au final, en faisant attention à la saisonnalité des fruits, vous ferez aussi du bien à votre porte-monnaie.

 

6/ Parce que les fruits et légumes sont plus riches en anti-oxidants.

Les antioxydants sont des molécules qui, en empêchant l’oxydation de certaines substances chimiques de notre corps, protègent nos cellules des agressions qu’elles subissent tous les jours (telles que la pollution, le tabagisme, les UV…etc.). Ces antioxydants permettent de prévenir l’apparition de certaines maladies et aident à ralentir le vieillissement de notre organisme. Ils sont donc indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

Les fruits et légumes, lorsqu’ils sont de saison, contiennent plus d’antioxydants car ils sont moins traités. En effet, les végétaux produisent des antioxydants comme mécanisme de défense lorsqu’ils sont exposés au soleil et aux agressions externes et qu’ils doivent se défendre seul, sans pesticide. Les fruits et légumes de saison, et de sur-croit, les fruits bio, sont donc beaucoup plus riches en anti-oxydants.

 

7/ Parce que notre calendrier des fruits et légumes de saison est si joli qu’on l’affiche sur son frigo, bien entendu !

 

Retrouvez aussi ci-dessous des versions simplifiées du calendrier qui pourront peut-être vous être utiles.

 

La version printemps uniquement :

 

Infographie fruits et légumes-valide

 

La version été uniquement :

 

ob_1cb229_calendrier-des-fruits-legumes-de-saiso

 

La version automne uniquement :

 

Infographie fruits et légumes-valide

 

La version hiver uniquement :

 

Infographie fruits et légumes-valide

 

N’hésitez pas à les partager !

Cet article a fait l’objet d’une mise à jour le 24 Novembre 2017.

 

9
Oct 2017

La tomate est-elle un fruit ou un légume ?

Posté à 18:36 | Par : Alex

Dans un article antérieur, nous avions étudié la question de la classification entre les fruits et les légumes, et vu que la classification botanique ne correspondait pas toujours à celle du sens commun.

Quoi qu’il en soit, intéressons-nous ici à un cas bien particulier, celui de la tomate : est-ce un fruit ou bien un légume ?

Le fruit : définition botanique

Au sens botanique du terme, le fruit est l’organe végétal qui succède à la fleur : l’ovule fécondée donne la graine, et la paroi de l’ovaire forme le péricarpe (c’est-à-dire toute la partie du fruit qui n’appartient pas à la graine).

la tomate : n’est-ce donc pas un fruit plutôt qu’un légume ?

La tomate contenant bien des graines, et provenant bien d’une fleur fécondée, on peut affirmer qu’au sens botanique du terme, la tomate se classe bel et bien dans la catégorie des fruits.

Néanmoins, bien qu’il s’agisse d’un fruit au sens botanique, la tomate est, au sens populaire, plutôt classée parmi les légumes. Au supermarché par exemple, on la trouve rarement entre les bananes et l’ananas… mais plutôt avec les « vrais légumes » tels que la carotte, le navet, le chou…etc.

Pourquoi cette confusion ? Cela vient de la définition courante d’un légume.

Le légume : définition courante

La définition courante ou commune d’un légume fait référence à l’usage que nous en faisons dans nos habitudes alimentaires. Ainsi, on qualifie communément de légume une plante, ou partie de plante potagère, qui est peu sucrée et qui entre dans la composition de nos entrées ou de nos plats principaux.

C’est en ce sens que l’on qualifie plutôt la tomate de légume, bien que cela soit en contradiction avec la définition botanique. D’autant que la diversité au sein de la classification botanique des légumes est importante. Un légume peut en effet se présenter sous différentes formes :
– Avec des feuilles (salade, carde, épinard, poireau chou…etc.)
– Sous forme de tubercules ou racines (pomme de terre, carotte, radis, navet, rave)
– Sous forme de bulbes (ail, oignon, échalotte)
– Sous forme de germes (germe de soja, germe de brocolis)
– En tiges ou en pousses (asperge, poireau, bambou)
– Mais aussi sous forme de graines (pois chiches, lentilles)

Quoi qu’il en soit, légume ou pas légume, la tomate est un aliment très intéressant sur le plan nutritionnel, et facile à intégrer dans notre alimentation au quotidien, comme nous allons le voir dans les deux parties suivantes.

La tomate : bienfaits et apports nutritionnels

Les données présentées ci-dessous correspondent à la quantité moyenne pour 100g de tomate crue.
Analyse des macronutriments pour 100g de fruit * :
– Eau : 95.50 g
– Protéines : 0.80 g
– Lipides : 0.26 g
– Glucides : 1.72g (dont 1.32g de sucres)
– Fibres : 1.72g

Analyse de la composition en vitamines pour 100g de fruit * :
– Vitamine C : 14.3 mg (soit 17.9% de la VNR)
– Vitamine E : 1.11 mg
– Vitamine B1 : 0.06 mg
– Vitamine B2 : 0.04 mg
– Vitamine B3 : 0.6 mg
– Vitamine B5 : 0.27 mg
– Vitamine B6 : 0.08 mg
– Vitamine B9 : 20.50 µg (soit 10.3% de la VNR)
– Vitamine A : 28.93 µg

Analyse de la composition en minéraux pour 100g de fruit * :
– Potassium : 251 mg (soit 12.5% de la VNR)
– Phosphore : 19.3 mg
– Magnésium : 10.1 mg
– Calcium : 8.3 mg

Ces caractéristiques font de la tomate crue un élément intéressant sur le plan nutritionnel, source importante de vitamine 9 (puisqu’elle couvre plus de 10% de la Valeur Nutritionnelle de Référence), et de vitamine C (avec presque 18% de la Valeur Nutritionnelle de Référence), faible en calories, et peu sucrée. Elle apporte aussi à notre organisme certains minéraux indispensables et notamment du Potassium (avec 12.5% de la VNR).

La tomate est aussi particulièrement intéressante lorsqu’elle est consommée cuite, notamment pour ses propriétés anti-cancer.

La tomate : vertus anti-cancer

Le professeur Richard Béliveau, PH. D du laboratoire de médecine moléculaire de l’hôpital Sainte Justine de Montréal a montré, dans son ouvrage « Les aliments anti-cancer », le potentiel anti-angiogénique (terme qui désigne un mécanisme de résistance au développement d’un cancer) de la tomate cuisinée avec de l’huile d’olive.

La chaleur de la cuisson permet en effet de combiner les principes actifs de la tomate et de l’huile d’olive et d’obtenir un « cocktail » anti-cancer particulièrement efficace. Il suffit pour cela de faire réchauffer, par exemple à la poêle, une tomate avec un filet d’huile d’olive.

En ajoutant à cela, par exemple, une pincée de curry** ainsi que du chou** et en laissant mijoter, vous pouvez réaliser un plat délicieux, véritable « bombe » anti-cancer !

A vos assiettes !

Retrouver d’autres articles connexes : pourquoi la courgette est-elle un fruit ?

Article rédigé par Philippe Dantas, MSc in Life Science.

(*) Sources : Aprifel
(**) Deux aliments cités par Richard Béliveau comme ayant des propriétés anti-cancer parmi les plus intéressantes.

5
Sep 2017

Pourquoi la courgette est-elle un fruit ?

Posté à 18:38 | Par : Alex

Dans un précédent article connexe, nous avions étudié le cas général : quelle différence y a-t-il entre un fruit et un légume ? Question d’apparence simple, mais plus complexe dès lors qu’on y regarde d’un peu plus près…

Dans cet article, intéressons-nous plus spécifiquement au cas de la courgette. Est-ce un fruit ou un légume ?

Le fruit : définition botanique

Rappelons tout d’abord, qu’au sens botanique du terme, le fruit est un organe végétal contenant une ou plusieurs graines. Il succède à la fleur par transformation du pistil.

Une courgette, n’est-ce donc pas plutôt un fruit qu’un légume ?

Bien que communément utilisée comme un légume, la courgette, parce qu’elle contient des graines et parce qu’elle est le produit d’une fleur fécondée, se classe bel et bien, au sens botanique, dans la catégorie des fruits.

D’où provient cette ambiguïté ?

Le légume : définition courante

La définition commune d’un légume est généralement la suivante : une plante ou partie de plante potagère (exemple : la tige, la racine, le bulbe, les feuilles, le tubercule…etc.), peu sucrée, et qui entre dans nos habitudes alimentaires.

Or, dans la plupart des cuisines traditionnelles, la courgette sert généralement d’accompagnement, au même titre que la carotte, le chou, les poireaux ou bien encore la salade (qui eux, sont de « vrais » légumes).

Quoi qu’il en soit, fruit ou légume mis à part, la courgette est un aliment très intéressant sur le plan nutritionnel. Voyez plutôt.

La courgette : bienfaits

Les données présentées ci-dessous correspondent à la quantité moyenne pour 100g de courgette cuite.

Analyse des macronutriments pour 100g de fruit * :
– Eau : 94.10 g
– Protéines : 1.14 g
– Lipides : 0.29 g
– Glucides : 2.34g
– Fibres : 2.13g

Par ailleurs la courgette est riche en vitamines. Voici sa composition pour 100g de fruit * :
– Vitamine C : 6.95 mg (soit 8.7% de la VNR)
– Vitamine E : 0.28 mg
– Vitamine B1 : 0.05 mg
– Vitamine B2 : 0.05 mg
– Vitamine B3 : 0.05 mg
– Vitamine B5 : 0.05 mg
– Vitamine B6 : 0.05 mg
– Vitamine B9 : 39.50 µg (soit 19.8% de la VNR)
– Vitamine A : 28.93 µg

La courgette est aussi riche en minéraux. Voici sa composition pour 100g de fruit * :
– Potassium : 230 mg (soit 11.5% de la VNR)
– Sodium : 185 mg
– Phosphore : 65 mg (soit 9.3% de la VNR)
– Magnésium : 22 mg
– Calcium : 20.3 mg
– Cuivre : 0.15 mg (soit 15.1% de la VNR)

Ces caractéristiques font de la courgette un élément intéressant sur le plan nutritionnel, source importante de vitamine 9 (puisqu’elle couvre 19.5% de la Valeur Nutritionnelle de Référence), et vitamine C (presque 9% de la Valeur Nutritionnelle de Référence), faible en calories, très digeste, et riche en fibres. Elle offre aussi un apport intéressant en Cuivre (15.1% de la VNR), Potassium (11.5% de la VNR), ainsi qu’en Phosphore (9.3% de la VNR).

A consommer donc sans modération !

Retrouver d’autres fiches techniques sur le même sujet : la tomate est-elle un fruit ou un légume ? Pourquoi l’avocat est-il un fruit ? Quels légumes sont aussi des fruits ?

Article rédigé par Philippe Dantas, MSc in Life Science.

(*) Sources : Aprifel

29
Août 2017

Quelle différence entre un fruit et un légume ?

Posté à 0:15 | Par : Alexandra

Quelle est la différence entre un fruit et un légume ? Facile ? Pas si sûr. En effet, les fruits et les légumes possèdent deux définitions. La première correspond au sens botanique, technique du terme. La seconde est celle du sens commun, culinaire. Il est important de bien les distinguer, car ce que nous appelons un légume au niveau gastronomique, peut-être un fruit au sens botanique.

Fruit ou légume : définition courante

La définition commune du fruit le définit comme un aliment végétal plus ou moins sucré, généralement consommé en dessert.

Le légume quant à lui, correspond à tout ou partie d’une plante potagère (tige, racine, bulbe, tubercule…) qui est consommée par l’homme. Par exemple, le haricot vert : bien qu’il soit considéré comme un légume, du fait qu’il ne soit pas sucré, le haricot vert est en fait un fruit, tout comme le poivron, les piments, l’avocat, l’aubergine, le concombre, la courgette, l’olive ou bien encore la tomate.

Fruit ou légume : définition botanique

Un fruit est toujours le produit d’une fleur. C’est le résultat du développement de l’ovaire de la fleur d’une plante. C’est cette définition qui semble complexe. Et la tomate provient bien du développement de la fleur après fécondation. Elle est donc bien le fruit de la tomate. Un légume quant à lui, provient d’une plante potagère et se présente sous différentes formes : feuilles (salade, épinard, chou) tubercules ou racines (pommes de terre, carottes, radis) bulbes (oignons, échalotes) germes (soja) tiges ou pousses (asperges, poireaux, bambous) mais aussi graines (pois chiches, lentilles)

Le légume-fruit

Afin de respecter le sens botanique et le sens gastronomique, il est plus simple et plus précis d’utiliser la dénomination de légume-fruit. On définit alors les légumes-fruits tous ceux qui sont des fruits au sens purement botanique (tomate, courgette, poivron…) mais que l’on consomme en tant que légume.

16
Août 2017

Les fruits secs : une bonne source d’énergie

Posté à 23:50 | Par : Alexandra

image11

Il est important de bien distinguer les deux catégories de fruits secs, car leur apport d’énergie diffère selon qu’ils sont à coque ou déshydratés.

Les fruits à coque

Parmi les fruits secs, on retrouve les fruits à coque, appelés aussi les oléagineux. Ces derniers sont naturellement secs. Voici les principaux que l’on retrouve dans cette catégorie : Amandes, Noix (de Grenoble, de cajou, de pécan) Noisettes, Pistaches, Pignons de pin.
Consommés lors des collations, les fruits oléagineux sont une bonne alternative aux barres chocolatées et autres sucreries. De plus, les fruits à coque permettent de répartir les apports sur l’ensemble de la journée. Ainsi, ils évitent que nous arrivions affamés aux repas principaux, et notamment au dîner. Les fruits à coque sont donc un bon moyen de faire le plein d’énergie pour toute la journée.

Les fruits déshydratés

Ensuite, il y a les fruits déshydratés ou séchés, qui ont souvent une consistance moelleuse. Les principaux sont les raisins, les abricots, les figues,et les dattes. Mais on retrouve aussi les pommes, les poires, les mangues et même les fraises.
A l’origine, la meilleure façon de conserver les fruits frais étaient de les sécher. Aujourd’hui, cette technique a été conservée pour certains fruits, mais juste pour le plaisir de nos papilles.
Les sportifs sont de grands adeptes des fruits séchés, car ces derniers sont des concentrés d’énergie qui facilitent l’effort et la récupération. Les fruits déshydratés fournissent du carburant rapidement et ils sont donc très efficaces pour lutter contre la fatigue.

Les bienfaits des fruits secs

Les fruits secs sont excellents pour la santé. Ils apportent naturellement vitamines, minéraux, fibres, et pour certains, acides aminés et acides gras. Cependant, les fruits secs sont plus riches en calories que les fruits frais. Il faut donc les consommer de façon régulière et modérée, afin de profiter au mieux de leurs nombreux bienfaits.